CITOYIENCH

L’histoire se répète,
Mon esprit, plus que jamais envahit,
Un carnage dans ma tête,
Mon cerveau, hanté de visions malsaines,
Des voix, des cris, hantent ma vie…

Je vois des gens couverts de sang,
J’assiste à des mises à mort…
Et quelques fois de temps en temps,
Ils se lamentent quand je sors,
Et me tourmentent sans remord… Sans remord

Je ne veux plus les entendre,
Ils pleurent, supplient l’air abruti,
Chère patrie pays de souffrance,
Tu les accueilles puis les bannis…

Plus de bruit, plus de musique,
Seul un putain de silence,
Dans ce monde, tout n’est que panique,
Répression et violence…

Ne parle pas,
Mais soumet toi,
Ferme ton clapet,
Ici pas besoin de décret…
Réveil en sueur,
Viens mon enfant non n’ai pas peur,
Ferme les yeux,
Rendors toi…
La France est là,
Tout près de toi…

Ici tout n’est qu’intolérance,
Fascisme et lobotomie, Cityiench !
Expulsions à outrance, Cityiench !
Mensonges et calomnies… Cityiench !

Je ne peux pas me réveiller,
Tu ne dors pas !
Je veux sortir de ce merdier,
Non, citoyiench tu resteras !

L’histoire est finie,
Me dites pas qu’on vous aura rien dit,
D’une démocratie,
Conception signée Nico Sarkozy…